Voitures électriques d’occasion : faut-il en acheter une ?

0
706

Les voitures électriques sont de plus en plus populaires de nos jours. En 2017, on a enregistré près de 13 600 ventes de voitures tout électriques, soit une augmentation de 32.5 % par rapport à l’année précédente. L’intérêt pour les véhicules alternatifs a atteint un nouveau record. Ce qui veut dire qu’il y a beaucoup de voitures électriques d’occasion qui débarquent sur le marché.

Vous pouvez facilement comprendre cet intérêt des acheteurs pour les voitures électriques. Il y a les primes à l’achat des véhicules électriques, puis la réglementation sur le diesel et la promesse de zéro émission de gaz à effet de serre. Ajoutez à cela l’introduction des zones d’air propre et vous comprendrez pourquoi de plus en plus de conducteurs se tournent vers les voitures électriques.

L’achat d’une voiture d’occasion peut être un grand défi, d’autant plus qu’il y a encore plus de détails à considérer lorsqu’il s’agit d’une voiture électrique. Alors, pour vous aider dans votre projet, nous vous avons préparé un guide pratique pour acheter une voiture électrique occasion. L’objectif est de vous aider à choisir la bonne voiture électrique pour vous et vos besoins.

Notre guide comprend comment vous pouvez réussir une bonne affaire et comment vous pouvez rechargez votre voiture électrique occasion après l’achat. Nous avons aussi préparé un passage en revue des meilleures voitures électriques du marché avec deux essais focalisés sur les expériences des conducteurs des véhicules électriques.

Est-ce que la voitures électriques d’occasion me convient ?

Lorsqu’il s’agit d’acheter une voiture d’occasion, on prend toujours le temps d’évaluer ses besoins et ses désirs. Avec une voiture électrique occasion, il y encore plus d’éléments à considérer. Honnêtement, posez-vous la question suivante  « est ce que la voiture électrique est le meilleur choix pour vous et votre mode de vie ? Si elles peuvent être d’excellentes alternatives pour certains, les voitures électriques peuvent ne pas être adaptés à d’autres conducteurs.

Commencez par la question de recharge. Si vous n’avez pas accès à un garage, un parking privé ou un endroit pouvant accueillir un point de recharge, la voiture électrique n’est certainement pas la meilleure solution pour vous. Ceci dit, pouvez-vous recharger votre voiture électrique sur votre lieu de travail ? Sinon, vous serez obligés de dépendre des réseaux publics de recharge. Or, rien ne vous garantit que le point de recharge où vous vous rendez soit fonctionnel. Il se peut aussi qu’il ne saura pas satisfaire les exigences de votre voiture. Les points de recharge des voitures électriques se trouvant dans les supermarchés et autres endroits fréquentés peuvent être envahis par des personnes négligentes qui n’ont même pas de voiture électrique. C’est un peu comme les places de parking dans les stations services lorsque vous vous garez juste pour vous rendre dans la boutique pour acheter du pain ou autre chose.

Si vous êtes sûrs que vous serez capables de recharger votre voiture électrique, le prochain élément que vous devez considérer, c’est votre style de conduite habituel. Si vous faites souvent les autoroutes, alors oubliez les voitures électriques, sachant qu’une batterie chargée perdra plus rapidement sa charge sur les autoroutes que l’autonomie annoncée. Si vous conduisez souvent sur des petites distances en milieu urbain, alors, la voiture électrique est l’idéal pour vous. En  effet, les arrêts et démarrages fréquents dans les embouteillages aident à limiter la décharge de la batterie. Sur certains modèles, cela peut même recharger la batterie alors que vous roulez.

Les options de recharge

En fonction de la voiture que vous choisissez, vous devez savoir que différentes solutions s’offrent à vous. Tous les modèles sont vendus avec un câble de recharge que vous devez juste relier à une prise. Mais attention, il s’agit du moyen le plus lent de recharger une voiture électrique.

Il existe une politique gouvernementale destinée à encourager l’utilisation des voitures électriques et qui consiste à vous permettre d’avoir une station de recharge chez vous. Ceci peut réduire le temps de recharge jusqu’à 60%.  Actuellement, vous pouvez bénéficier d’une réduction allant jusqu’à 580 euros sur l’installation d’un point de recharge à votre domicile. Mais attention, pour bénéficier de cette réduction, vous devez prouver que vous êtes le propriétaire d’une voiture électrique. Donc, pensez-y lorsque vous envisagez d’acheter une voiture électrique occasion.

Les voitures électriques actuelles utilisent un câble de recharge à 7 broches tandis que les modèles plus anciens peuvent avoir un câble de recharge à 2 ou 5 broches. Si vous recherchez une Tesla Model S, alors, vous aurez accès au réseau de Supercharger du constructeur qui utilise un câble de recharge spécial incompatible avec d’autres chargeurs.

Qu’est ce qu’il faut vérifier dans une Voiture électrique d’occasion?

Le plus gros problème avec les voitures électriques, et particulièrement les voitures électriques d’occasion, c’est l’autonomie de la batterie.  Si vous achetez une voiture dont la batterie a du mal à maintenir sa charge électrique, alors vous devez vous préparer à investir dans l’achat d’une nouvelle batterie. Or, cela peut représenter un gros budget, surtout lorsqu’on fait la comparaison avec l’achat d’une voiture électrique occasion.

Pour éviter ce problème, intéressez-vous aux voitures électriques dont la batterie est dotée d’un plan de crédit-bail. Depuis 2015, Renault propose ce type de solution. Alors que vous devez payer une mensualité pour la batterie de votre voiture, cela compense la faible coût de la voiture.

A part cela, vous pouvez vérifier une voiture électrique occasion de la même manière qu’un véhicule conventionnel. Assurez-vous que tout l’équipement électrique fonctionne. En général, les voitures électriques sont bien équipées. Alors, vérifiez que tous ses gadgets sont en état de marche. La plupart des voitures électriques roulent en milieu urbain donc vérifiez si la suspension est en bon état ou non.

Garantie de la batterie

La plupart des voitures électriques sont livrées avec une garantie à part entière pour leur batterie. Et celle-ci a une durée plus longue que la garantie de la voiture elle-même. Il y avait une garantie standard de 8 ans offerte par les constructeurs sur certains modèles alors que les certaines voitures plus récentes ont une garantie de 5 ans. Quoi qu’il en soit, cette garantie doit vous assurer que votre batterie garde bien sa charge.

Quelles sont les meilleures voitures électriques d’occasion ?

Pour vous donner un aperçu des voitures électriques d’occasion qui pourraient vous intéresser, nous allons vous présenter ici six modèles avec un petit passage en revue de chacun d’entre eux.

BMW i3

Clairement, le constructeur allemand a mis le paquet avec l’i3 et cela se voit. Conçue sans le moindre compromis, la supermini possède une carrosserie en fibre de carbone qui a l’avantage d’être très léger. Et si vous n’êtes pas sûrs de vouloir une voiture tout électrique, sachez que ce modèle se décline aussi en modèle avec prolongation d’autonomie (la Rex Edition). Celui-ci possède un moteur essence de 650cc qui joue le rôle de générateur pour garder les batteries en charge. Donc, il n’y pas de risque de vous laisser sur la route.

Kia Soul EV

La plupart des Kia Soul dispose d’un moteur à combustion interne. Donc, la version électrique est une sorte de compromis, même si elle fonctionne plutôt bien en pratique.

Comme petite voiture familiale, cette Kia Soul électrique est assez pratique. Le coffre n’est très spacieux donc vous devez trier ce que vous devez emmener. Mais le reste de l’intérieur n’est pas pire que les autres éditions. Le tableau est moderne et joli, même s’il a l’air un peu conventionnel.

Lors de l’essai, la Kia Soul EV est fiable et vous ne pouvez qu’apprécier cela.

Nissan Leaf

Vrai pionnier dans l’industrie, le Nissan Lead fait partie des premières voitures électriques les plus vendues. Sans surprise, il existe des centaines de Leaf d’occasion sur le marché.

Lors de notre essai, le Nissan Leaf est l’une des voitures électriques les plus utilisées de notre flotte et c’est principalement grâce à sa performance en milieu urbain, sa prise en main facile et son coût d’utilisation moindre.

Certains anciens modèles ont des problèmes d’autonomie mais cela ne veut pas dire qu’il faut remplacer la batterie. Vous pouvez tout simplement remplacer les cellules défectueuses, et cela ne coûte pas cher.

Renault Zoe

Une des voitures électriques disponibles actuellement sur le marché, la Zoe est probablement un choix intéressant. Elle est agréable à conduire, spécieuse et pratique. De plus, elle est plus abordable que les autres alternatives.

En ternes d’autonomie, la Renault Zoe promet 160 km avec une seule charge. Mais attention, en plus du prix de la voiture, vous devez payer une mensualité d’au moins 80 euros pour la batterie. Sauf si vous avez un modèle lancé depuis novembre 2015 qui est vendu avec la batterie. Ceci dit, vous aurez quand même du mal à trouver ce nouveau modèle à moins de 17500 euros.

Tesla S

Sortie de nulle part, Tesla arrive à créer une voiture luxueuse avec tout, à part un moteur conventionnel. Conduisez une de ces petites merveilles et vos perceptions des voitures électriques va changer pour toujours.

Bien sûr, ce privilège a un coût. En retour, le Model S offre un intérieur aussi spacieux que moderne, voire futuriste avec son tablette de bord tactique. Elle a deux grands coffres à l’avant et à l’arrière.  De plus, cette voiture électrique offre assez de performance pour inquiéter les supercars, tout en embarquant 5 passagers à bord. Certains propriétaires ont eu quelques problèmes au niveau de la fiabilité de la voiture mais celle-ci a fait tout de même partie des voitures électriques les plus appréciées des utilisateurs.

La Volkswagen e-Golf

C’est une belle voiture familiale. Mais quand vous créez une voiture électrique à partir d’un modèle fonctionnant à l’essence ou diesel, elle ne sera jamais pareille à un modèle spécialement conçu pour rouler à l’aide d’une électricité.

Dans le cas présent, l’e-Golf retient la praticité, la qualité de construction et le niveau de raffinement du modèle original. Le problème se trouve au niveau de la conduite qui est assez décevant. De plus, le prix est trop élevé et la tenue de route n’est pas aussi satisfaisante. Si vous pouvez faire une bonne affaire, le VW Golf électrique vaut le détour, surtout si le prix chute davantage.

Comment les voitures électriques d’occasion peuvent vous faire économiser de l’argent ?

Quelques astuces vous permettent de réaliser une bonne affaire avec une voiture électrique occasion. Pour vous donner un aperçu, nous allons reprendre les témoignages de deux conducteurs.

Cas 1 : Mark Tebbutt

Mark Tebbut, un originaire de Chorley a loué plusieurs Nissan Leaf à travers son entreprise depuis mars 2011. Il est maintenant en train de rouler avec sa 3e voiture électrique, qui est sortie il y a un an. Sa première Nissan Leaf a fait 20 166 km en 27 mois. Pendant cette période, elle a consommé 405 euros d’électricité. Le total coût de l’entretien était de 285 euros pour deux services. Le coût de la mensualité quant à elle était 530 euros  avec un dépôt de 2360 euros.

Alors que les deux premières Leaf de Mark avaient une batterie de 24kWh, celle qu’il utilise actuellement une batterie de 30 kWh et coûte 340 euros de mensualité. Le coût de dépôt est de 1770 euros. Ces voitures électriques lui permettent de faire 24 000 km par an. Maintenant, il est en train de s’approcher des 40 200 km ; chaque km extra lui vaut une pénalité de 8p. Jusqu’à présent, sa voiture avait seulement besoin de 116 euros d’entretien. Il n’est pas encore nécessaire d’acheter de nouveaux pneus.

Comme Mark est un entrepreneur, le choix d’une Nissan Leaf a tous ses sens. Son gouvernement (Angleterre) lui permet de réclamer une allocation de 45 p par mile pour les premiers 10 000 miles parcourus, puis 25 p par mile ensuite. En ce moment, il fait 420 miles de trajet au travail par semaine et comme chacun de ces trajets coûte 1 p (pour l’électricité seulement) comparé à 11 p par mile pour l’utilisation d’un diesel, cela fait beaucoup d’argent économisé. L’électricité est disponible gratuitement depuis le parking de son lieu de travail depuis quelques mois.

Mark ne recommande pas d’acheter une nouvelle voiture électrique tout de suite dans les cinq prochaines années à cause de l’avancée de la technologie. D’importantes améliorations en termes d’autonomie et de performances sont à venir et cela rendra les actuelles voitures électriques obsolètes, notamment ceux dont la batterie ne peut pas être modifiée.

Au lieu d’acheter, Mark recommande de louer une nouvelle électrique avec un contrat de particulier à particulier (PCP) et la rendre à la fin du contrat de location et de se tourner vers un modèle plus récent. Sinon, il conseille d’acheter une voiture électrique occasion à prix abordable comme la Nissan Leaf.

Ceci dit, à un prix raisonnable, l’achat au comptant reste une solution intéressante selon Mark.

Cas 2 : Sam East

Selon Sam East, il existe deux types de conducteurs de voitures électriques. Il y a ceux qui achètent une voiture électrique pour des raisons d’éthique, puis il y a ceux qui le font pour avoir la motorisation la plus abordable. Sam se situe dans la deuxième catégorie d’acheteurs. Après avoir conduit une Renault Mégane, Sam a acheté sa ZOE au comptant en 2015, mais loue ses batteries.

Elon lui, la ZOE était la voiture électrique la plus abordable sur le marché. Le modèle qu’il a acheté avait seulement fait 320 km et coûtait 10 620 euros. Maintenant, sa Zoe est à plus de 64 000 km et il a déjà visité plusieurs pays avec, faisant près de 900 km par jour lors de ses voyages.

Sam recharge sa voiture pendant la lui, utilisant un plan de tarification basse (électricité moins chères pendant la nuit). Pendant la première année, cela lui a coûté 4 p/kWh, donc 16 000 miles de parcours coûtent 160 livres. Les autres 4000 miles étaient alimentés par des points de recharge gratuit. La deuxième année, le prix de l’électricité  a augmenté à 5p/kWh, propulsant la facture de Sam à 200 livres pour 16 000 miles. Encore une fois, 20% du kilometrage étaient alimentés par les points de recharge gratuite. Les seules dépenses extra étaient deux entreprises (140 livres) et le changement de deux pneus avant (210 livres).

Sam a dit qu’il recharge sa voiture chez lui au coût de 88 p, alors qu’une charge partielle dans une station service lui aurait coûté 6 livres. Ceci dit, il existe toujours des points de recharge gratuite, donc si vous les utilisez, vous réduirez vos dépenses de manière considérable.

Toujours selon lui, le problème, c’est que le réseau des points de recharges en Angleterre ne se regroupe pas. Donc, pour allez là où vous voulez, vous devez vous abonner à plusieurs fournisseurs. Malgré cela, Sam arrive toujours à économiser 250 livres par mois avec sa ZOE, comparé à une voiture conventionnelle. Une partie de cette économie vient du faible coût de carburant et une autre partie des frais de parking. Les dépenses en billet de train de 4 livres par jour sont effacées par sa voiture électrique.